Stealing through the dark of night Climbing trough a window, stepping to the floor
[Anime] La Traversée du Temps
Que feriez-vous si vous aviez le pouvoir de voyager à travers le temps ? Où iriez-vous ? Quand iriez-vous ? Utiliseriez-vous ce pouvoir à des fins personnelles, sans vous souciez des conséquences possible ? Dans "La Traversée du Temps", la jeune Makoto va expérimenté ce pouvoir, suivez la à travers le temps.

Fiche
Titre Original : 時をかける少女 (Toki wo Kakeru Shoujo)
Titre français: La Traversée du Temps
Auteur original : Yasutaka Tsutsui
Studio : Madhouse
Réalisation : Mamoru Hosoda
Scénario : Satoko Okudera
Character Design : Yosiyuki Sadamoto
Bande son : Kiyoshi Yoshida
Genre : Aventure, Fantastique, Comédie, Romance
Nombre d'épisode (durée) : 1 Film (1h40)
Licence : Kaze

Histoire :
Makoto Konno est une lycéenne de 17 ans comme les autres. Un peu garçon manqué, elle passe la plus part de son temps avec ses deux amis Chiaki et Kôsuke. Un jour, alors qu'elle range des cahiers dans une salle de classe, elle entend un bruit provenant du labo voisin et décide d'y jeter un oeil. Surprise par une mystérieuse personne, elle trébuche et tombe sur un petit objet qui va lui donner le pouvoir de remonter le temps selon ses désirs. Makoto va très vite apprendre à utiliser son nouveau pouvoir et s'en servir pour changer son quotidien. Pourtant, si la vie de Makoto en devient plus agréable, manipuler ainsi le temps et changer constamment le passé n'est pas sans conséquences pour les autres.

Avis perso :
"La traversée du temps" est un film d'animation comme on en voit trop peu souvent malheureusement. Beau, dynamique, émouvant, drôle et transporté par une héroïne pleine de vie à laquelle il est très facile de s'identifier (ben oui, qui n'a jamais imaginé de revenir quelques heures ou quelques jours en arrière pour changer une décision ou une action ? ;)), "La traversée du temps" nous propose de découvrir une histoire fraîche et simple (loin des animes complexe à la Evangelion ou encore ultra SF à la Ghost in The Shell). Le film nous montre que le temps ne peut pas être manipuler sans conséquence et Makoto l'apprendra bien vite en voyant ses changements affecter les gens qui l'entourent. Bon ok, on est loin des "paradoxes spatio-temporel dans le continuum espace-temps" de Doc dans "Retour Vers le Future" XD, c'est beaucoup plus terre à terre ici, des petits bouleversements sans conséquences apocalyptiques mais malgré tout parfois blessantes pour les autres et Makoto cherchera alors a rétablir la situation.

Le long-métrage est adapté d'un roman de Yasutaka Tsutsui sorti en 1965, Toki wo Kakeru Shoujo (il a été édité chez nous, avant la sortie du film, aux éditions L'Ecole des Loisirs). Le film ne suit pas exactement le roman et on pourrait plutôt le considérer comme une suite de l'oeuvre originale. En effet, Kazuko Yoshiyama, l'héroïne du roman, incarne dans le film la tante de Makoto, ce qui explique comment elle connait aussi ce fameux pouvoir qui permet de traverser le temps. Le film repose malgré tout sur la même base et peu être vu comme une vision plus actuelle (Tsutsui le dit lui même dans l'interview du livret officiel, s'il avait écrit le roman aujourd'hui, il aurait ressemblé au scénario du film). Si l'histoire offre une vision intéressante, il faut reconnaître que le démarrage du film est un peu lent, cependant les base sont correctement posé et on a rapidement les cartes en main pour comprendre ce qui va se passer. Le rythme s'accélère dés que Makoto a maîtrisé son "pouvoir", manipulant le temps à un rythme souvent soutenu nous faisant passer rapidement de passages drôles à des passages plus tristes puis plus romantique. On prend alors un plaisir fou à suivre Makoto, cette héroïne pleine de bonne humeur, à travers le temps et l'espace.

L'histoire est aussi mise en avant grâce à des décors magnifique, haut en couleurs et très détaillés mais également grâce au magnifique character design signé Yoshiyuki Sadamoto ... mais si, Sadamoto, qui ne connait pas, franchement ? Allez ? Si je vous dit Neon Genesis Evangelion, ça revient ? Puis bon suffit de jeter un oeil au design de Makoto, on dirait un petit peu une sorte de Shinji Ikari au féminin non ? XD (ok c'est un point de vue très perso :P). Coté animation, les studios Madhouse nous proposent un film dynamique et fluide d'un bout à l'autre.

"La traversée du temps" est film simple et plein de fraîcheur et on se prends rapidement à rêver d'avoir le même pouvoir que Makoto et à imaginer ce que l'on ferait avec. Même si le démarrage du film peu sembler un peu lent, tout s'accélère quand notre héroïne maîtrise son pouvoir et on se retrouve à la fin de du film sans avoir vu le temps passé.

Adaptation et doublage VF
Etant donné que le film a eu droit à une sortie en salle, il est naturel de retrouver une piste VF sur cette édition de "La Traversée du Temps". Kaze nous propose une version française de très bonne qualité. Evidement, il faut s'habituer aux voix au début (surtout quand on vient à peine de finir de le regarder en VO XD) mais le jeu des acteurs est bon et la complicité qui lie Makoto, Chiaki et Kôsuke est bien mise en valeur.

Le coffret DVD
Le film est sorti en deux éditions DVD, une simple (le film seul), l'autre Collector (numéroté). L'édition collector comprend, bien entendu, le film accompagné de deux DVD comportant plusieurs heures de bonus (interviews, reportages, bande-annonces, clip), un livret officiel (images, présentations, interviews, infos diverses), le storyboard du film (si, si !) et un morceau de pellicule. Le tout est inséré dans un box cartonné, lui-même inséré dans une jaquette en plastique transparent comportant le titre et une illustration de Makoto de chaque coté.

DVD Collector



Quelques screenshots :








Liens
- Site de Kaze
- Site officiel français
Posté le 16/06/2008 à 03:07:00 - Commentaires désactivés

Design et programmation par Tom (HomeByTheSea v4.0 BETA / TheLastDomino v3.1)
Contenu rédactionnel © Home-By-The-Sea.net. Images © de leurs sociétés respectives.
Site optimisé et testé sous Firefox 3.0+, Opera 9.0+, Internet Explorer 8.0+, Google Chrome 1.0+, Safari 3.0+